Association Loi 1901 à but non lucratif
Association Loi 1901 à but non lucratif

Actualités

Découvrez ci-dessous nos dernières actualités. Vous pourrez notamment en apprendre davantage sur les tendances de la profession et sur nos inovations en matière de prestations et de services.

La mediation obligatoire à compter du 1er janvier 2016.

pour tout differend entre un consommateur et un professionnel

Les contrats concernés.

Cela concerne l’exécution ou l’inexécution partielle ou totale de contrats de prestations de services ou de vente de marchandises.

 

Le professionnel aura le choix entre trois types de médiateurs :

Le médiateur interne Cela signifie que l’entreprise met en place son service de médiation. Le médiateur est rémunéré par l’entreprise mais doit répondre à certains critères afin de garantir son indépendance. Mandat de 3 ans, interdiction d’être embauché par l’entreprise pendant une durée de 3 ans à l’issue de mandat de médiateur interne. Il est nommé par un organe collégial composé de représentants d’associations de consommateurs et du professionnel, absence de lien hiérarchique ou fonctionnel dans le cadre de l’exercice de sa mission, budget distinct et suffisant pour exercer sa mission.

Le médiateur sectoriel Il est mis en place par les pouvoirs publics et il est compétent pour traiter les différends relatifs à un secteur particulier.

Cependant le professionnel relevant d’un secteur pour lequel il existe un médiateur sectoriel peut faire le choix de faire appel à un médiateur conventionnel. Toutefois ce dernier devra avoir passé une convention avec le médiateur sectoriel.

Le médiateur conventionnel Toute autre personne physique qui remplira les conditions légales pour assurer la médiation des litiges de consommation et choisi par le professionnel comme médiateur référent.

 

CADRE ON LINE

oN ETAIT DEJA VISIONNAIRE NON ?

Coaching et demandeurs d'emplois

Par Eve Randani - Coaching Ressources le 03 juillet 2007

Le demandeur d’emploi est un individu en mode « changement », étonnant non ? Pas vraiment quand on conçoit qu’il se dirige vers un nouvel emploi, qu’il devra s’inclure dans un nouvel environnement, assimiler sans doute de nouvelles méthodes de travail, acquérir de nouvelles capacités, interagir au sein de nouvelles composantes professionnelles.

En somme une réadaptation et une réactualisation de ses comportements, ses capacités, voir même de ses croyances liées au travail d’une manière générale et du poste qu’il veut pourvoir en particulier.

Face à ces changements nécessaires, le coach va se positionner comme un facilitateur. L’accompagnement va se faire sur plusieurs niveaux ; la recherche d’emploi dans un premier temps et à terme, la prise de poste.

En termes de recherche d’emploi :

Le client et son coach vont :

Définir clairement l’objectif à atteindre. Exemple : Trouver un emploi dans un secteur professionnel défini ; réussir un entretien d’embauche ; se débarrasser d’un comportement limitant, d’un frein, d’un blocage ; améliorer sa communication, augmenter sa confiance et son estime de soi, etc…
Explorer les bénéfices et les coûts
Mettre à jour les ressources intrinsèques et extrinsèques de la personne
Elaborer des stratégies et poser des plans d’actions spécifiques step by step
Superviser les plans d’action

Durant l’accompagnement le coach va mener un travail sur deux axes : l’objectif et la personne.

En effet cela va permettre au coaché de mettre en évidence ses stratégies de réussites, d’échecs, d’évitement, de prise de décisions pour lui permettre d’élaborer un plan d’action écologique, efficace et personnalisé.

Ainsi, le coach va amener son client vers une plus grande connaissance de lui-même. Il va lui permettre de repérer ses forces, ses faiblesses pour les optimiser et les mettre à son service lors d’un entretien, d’un concours, et dans bien d’autres situations. Par conséquent, l’accompagner vers une plus grande confiance en lui.

Dans ce sens, l’ANPE ne propose qu’un accompagnement dans le cadre d’un projet au retour à l’emploi. Ce service se structure autour de formations et de transmission de concepts généraux sans tenir compte des besoins réels de la personne, ni de ses véritables ressources intrinsèques. C’est un service de conseil.

En ce qui concerne la prise de poste, les entreprises font appel régulièrement aux services de coachs professionnels afin d’optimiser rapidement un nouveau poste à responsabilités. Le coaching à ce niveau permet au nouvel arrivant d’établir un diagnostic et de mettre en adéquation la stratégie, la structure, les systèmes et les compétences de sa nouvelle organisation et enfin de mettre un point sur cette dimension fondamentale de la transition qu’est la gestion des relations au sein de nouvelles équipes.

Pour conclure, je sais pour l’avoir expérimenté à travers nombre de mes clients demandeurs d’emplois que la valeur de cet accompagnement voir sa nécessité dans certains contextes ne fait aucun doute.

Les bénéfices d’un accompagnement par un coach se placent largement au dessus du coût de la prestation. Cette prestation reste cependant un investissement personnel.

Une question se pose :

A quand un service de coaching à l’ANPE ?