Association Loi 1901 à but non lucratif
Association Loi 1901 à but non lucratif

le recadrage ...

 
 
Dans le domaine du langage, il s'agit de dire un mot ou une phrase qui permettra à son interlocuteur de donner un sens plus favorable à la situation Par ex.: "Je suis préoccupé par mon couple" peut être recadré ainsi : "Cela montre que votre couple vous tient à cœur". Vous pouvez aussi l'utiliser pour dans votre dialogue intérieur :) avec Ginette...
 
Intérêt de cette technique :
Le recadrage négatif est destructeur, mais le recadrage positif est aidant. C’est le procédé le plus efficace pour remettre une énergie positive dans une situation d’impasse où l’on s’enlise, faute de perspective.
 
Je vous propose dans ce cas de recadrer les situations dans un sens positif, de les regarder autrement en vous efforçant d’en voir les bons côtés. 
 
Le terme de “cadrage” fait référence à la photographie. On sélectionne avec l’objectif la partie que l’on veut fixer. Le cadrage varie selon l’intention du photographe : le choix d’inclure dans le cadre un élément contrastant avec le reste, par exemple la présence d’une case en bois au toit rapiécé de tôles dans un magnifique paysage tropical, va changer la signification de la photographie. Il signale les conditions de pauvreté des habitants dans un pays qui est présenté comme un paradis.
Re-cadrer, c’est modifier le cadre en englobant des éléments nouveaux qui changent la signification de la situation. Les pessimistes trouveront des éléments négatifs, les optimistes, en verront les bons aspects inattendus. L’exemple le plus simple est celui de la bouteille à moitié pleine ou à moitié vide. Quand le contenu de la bouteille est attractif, l’optimiste dit qu’elle est à moitié pleine et le pessimiste à moitié vide. Mais c’est la même bouteille. La différence est dans le regard et l’intention. Cette différence de vision de la réalité fait partie de nos métaprogrammes (le sujet d'un autre article, le prochain promis !!!)
 
Comment s’exercer au recadrage ?
Je vous invite ici à vous exercer à recadrer les menus tracas de la vie quotidienne. Faites une liste des tuiles ou désagréments de ces derniers mois qui vous ont mis en rage ou en détresse et cherchez pour chaque élément un avantage inattendu.
Commençons :
 
Hier, j’ai cassé le talon des chaussures que j’adore/ C’est l’occasion de choisir des chaussures plus confortables
 Le lave vaisselle est tombé en panne/Le lave vaisselle était trop petit (ou trop grand, ou trop vieux)
Je me suis disputée avec ma mère/ Ma mère adore se disputer et je lui ai permis de se distraire
Mon amie Nicole m’a fait remarquer que j’avais grossi/ Mon amie Nicole m’a obligée à regarder quelque chose que je n’avais pas envie de voir. Ne pas oublier de la remercier.
J’ai oublié le rendez-vous chez le kiné/ Si j’oublie le kiné, c’est que je n’en ai pas forcément besoin. Si je me remettais à la gymnastique chez moi le matin ?
J’ai appris que mon chef avait une promotion et qu’il partait. Or j’aimais travailler avec lui/ Je vais pouvoir enfin dire à mon chef tout le bien que je pense de lui.
Mon fils a eu un très mauvais bulletin/ C’est le bon moment pour faire le point avec mon fils sur son travail scolaire,
En voulant m’aider à déplacer un meuble, mon compagnon s’est foulé la cheville et j’ai du le conduire à l’hôpital. J’étais en colère contre lui et contre moi/ Son intention était bonne. Cela aurait pu m’arriver aussi à moi. Je chercherai désormais d’autres solutions pour déplacer des meubles importants.
 
Recadrer c’est aussi trouver des aspects avantageux à n’importe quelle situation  :  On se recule, on regarde sous un autre angle et on focus sur un point qui va matcher. Et… on sourit.
Voilà nous sommes arrivés au bout de tous ces petits outils que vous allez glisser dans votre sac à dos. Leur rôle : ouvrir de nouvelles portes, vous permettre plus de choix, plus d’options de pensée, augmenter la surface de 
votre carte du monde et donc atteindre vos objectifs plus facilement.
 
Exercez sans vergogne votre créativité ! Soyez incisif, pertinent, foncez dans les brêches de votre langage intérieur et dans le langage de votre conjoint(e), dans l’organisation de vos pensées, de votre mental, et faites la même chose pour ceux qui vous entoure !!!
 
En mettant votre inconscient de votre côté plutôt que contre vous, vous serez bien plus à même de réussir dans la vie, par exemple de vous fixer et d’atteindre, en apparence sans effort, des objectifs essentiels. Votre inconscient est incapable de traiter des pensées négatives Il interprète tout ce que vous pensez de façon positive. Par conséquent, si vous pensez « je ne veux pas être malade », votre inconscient retient simplement le mot « malade » et, puisqu’il ne s’occupe pas des pensées négatives, la pensée devient pour lui « je veux être malade ». Devenir malade devient alors l’objectif à atteindre pour votre inconscient lequel, comme un enfant, veut à tout prix faire plaisir et vous aide alors à vous comporter de façon à ce que vous restiez malade. Et, bien entendu, ce n’est pas du tout ce que vous vouliez !
Voilà pourquoi il est essentiel de fixer ses objectifs à la forme affirmative. Dans notre exemple, au lieu de penser « je ne veux pas être malade », il vaudrait mieux penser « je veux être en bonne santé ».